Comment installer un bassin dans son jardin avec une bâche Aqualiner ?

Vous souhaitez installer un bassin dans votre jardin ? Vous avez le choix. Soit vous optez pour un préfabriqué soit pour un bassin à bâche. Si vous opter pour un bassin avec aqualiner, vous aurez l’avantage de donner la forme que vous souhaitez à votre bassin. D’autre part, la pose d’un bassin avec une bâche n’est vraiment pas compliquée à entreprendre. Voici comment faire…

Les avantages

Les bâches pour bassins sont en général faits de matériaux durables, écologiques et respectueux de l’environnement. Elles résistent aux U.V, ainsi qu’à la plupart des racines (excepté pour les certains espèce de roseaux) et peuvent mesurer jusqu’à 30×15 mètres.

Outillage

Munissez vous :

  • D’une brouette
  • D’un tuyau d’arrosage
  • D’un niveau à bulle
  • D’une règle de chantier en aluminium
  • D’une pelle
  • D’une bêche
  • D’une masse
  • D’un crayon de chantier
  • D’un mètre

Modèle type d’un bassin

Capture

1- Zone d’eau profonde

Le bassin idéal est composé de plusieurs zones de différentes profondeurs. La profondeur idéale pour la zone la plus profonde est des 1 à 1,5 mètre. Le but est de garder l’eau à une température plus fraîche en été et d’éviter qu’elle gèle en hivers. La zone profonde servira aussi à ce que les poissons puissent venir s’y réfugier.

2- Zone de basse profondeur

Cette zone doit respecter une profondeur allant de 30 à 50 cm. Elle doit être d’une largeur suffisante afin de vous laisser la possibilité d’admirer la faune et la flore sans difficulté.

3- Zone de marécage

Avec une profondeur maximale de 30 cm cette zone convient parfaitement à une plantation abondante. De la sorte les berges peuvent être dissimulés.

Capture

 

L’installation en détails et en étapes

1. Marquer la forme et délimiter

1

Après avoir décidé de la forme et de l’emplacement, marquez les contours du bassin. Un tuyau d’arrosage et quelques piquets de bois vous aideront à réaliser cette tâche. Vous pourrez ainsi marquer les différents types de profondeur attribués aux différentes zones de votre bassin (cf schéma ci-dessus).

2. Déblayer et creuser

2A l’aide d’un bêche procédez au marquage définitif. Enlevez peu à peu les couches de terre et créez les zones de marécage, d’eau profonde et de basse profondeur. Veillez bien à ce que les bords du bassin restent de niveau.

3. Le soubassement

3Une fois que le trou a exactement la forme souhaitée, débarrassez-vous de tous les objets coupants ainsi que des racines qui pourraient endommager la bâche. Il est ensuite conseillé de déposer une couche de sable ainsi qu’un feutre de bassin naturellement imputrescible.

4. Poser la bâche

4Dépliez et étirez la bâche au dessus de la cuvette de manière à ce qu’elle dépasse des rebords de 30 à 50 cm. Remplissez doucement votre bassin de manière à ce que la bâche commence à se positionner.

Relevez le bord supérieur de la bâche afin qu’il soit plus haut que le niveau de l’eau et que l’eau ne s’écoule pas.

5. Aménager la berge

5Utilisez des lits de culture ainsi que des sacs d’irrigation dans lesquels les plantes pourront se développer. Ces lits de culture doivent être fixésdans la terre à l’aide de crochets. Avec le temps, les plantes vont prendre racines et masquer les bords de la bâche.

Ce contenu a été publié dans Bassin, CONSEILS, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *